FILTRAO

Programme de mise a disposition de FILTRAO pour les populations vulnérables

Présentation du programme FILTRAO

Selon OMS, 1,2 milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable Dans le monde. C’est la cause de 8 millions de morts par an dont 1 enfant toutes les 15 secondes (OMS, 2015). 

Les récentes études statistiques (MICS) au Togo  révèlent que :

• 39% de la population n’a pas accès à une source d’eau potable améliorée.

• Seulement 5 % des ménages utilisent une méthode appropriée de traitement domestique de l’eau de boisson.

• 25%  des togolais ne disposent pas, à moins d’une demi-heure de marche, d’une source d’eau potable.

Que ce soit en milieu rural, semi urbain ou urbain, la situation d’approvisionnement en eau potable est donc préoccupante à l’échelle nationale.

L’absence d’eau potable a de graves répercussions sur la vie quotidienne ainsi que sur l’économie des familles. En effet, l’eau non potable est un vecteur important de maladies telles que le trachome, le choléra, la fièvre typhoïde, la fièvre jaune, la schistosomiase, la balantidiose et des infections. Les infections à manifestation non spécifiquement intestinale sont constituées essentiellement de l’hépatite A, la poliomyélite due à des virus qui peut causer une paralysie; le téniasis et la dracunculose sont provoquées par des vers. Ces maladies peuvent provoquer chez l’enfant une atteinte du cerveau, des muscles et de l’œil ou des enflures, des cloques, des brulures etc … (Bontoux, 1993). Au Togo, 10% des enfants de moins de 5 ans meurent à cause des maladies diarrhéiques causées par la consommation d’eau malsaine. (OMS, 2015).

La plus part des ménages au Togo utilisent le charbon de bois ou le bois de chauffage pour bouillir l’eau de consommation. Ceci n’est pas sans incidence sur la déforestation. Les experts estiment d’ailleurs qu’environ 15 000 hectares de forêts sont détruits chaque année au Togo.

Dans l’optique de résoudre cette problématique, l’OMS et UNICEF, à la suite de plusieurs études menées, encourage  le traitement de l’eau à domicile. Plusieurs techniques en découlent, notamment la filtration sur céramique imprégné de biocide (colloïde d’argent) capable de désactiver les bactéries et les virus. 

Le projet de mécanisation que présente  FILTRAO AQUASanté et Jeunes Verts Togo, se veut être une unité de production industrielle  et de commercialisation de filtres à eau en céramique imprégnés de Colloïde d’argent à un coût accessible à toutes les bourses. Ce filtre est  déjà mis sur le marché togolais depuis 2017 mais revient un peu cher pour le togolais moyen. Ceci à cause de la production artisanale (main d’œuvres élevée  avec une productivité faible).

Notons que la reussite de ce proejt permettra de garantir à l’accès  de tous à l’eau et à l’assainissement, soit l’atteinte de l’objectif 6  des ODD. Mais aussi permet de respecter la résolution 64/292 des Nation Unies sur le Droit de l’Homme et l’eau et l’assainissement pour les marginalisés et vulnérables.